DESCRIPTION ET PLANS DU SIEGE DE LA BCL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DESCRIPTION ET PLANS DU SIEGE DE LA BCL

Message par Valéry Clotilde le Dim 29 Mai - 17:00

Le siège du Bureau des Chasseurs de Légende :

Rez de chaussée :



Le rez de chaussée du BCL est caché derrière le vitrail (trait violet sur le dessin) d'un hall d'immeuble du quai des Orfèvres. Ce hall très lumineux grâce aux verrières de verre opaques est autant utilisé par les habitants de l'immeuble que par les policiers du BCL.
1) Une grande porte de bois permet d'accéder au bâtiment ou à la rue. Les battants sont résistants et très bien taillés. On y reconnaît un certain luxe.
2) Cet escalier monte vers les appartements de l'immeuble.
3) Cette antichambre ne peut être passé que en appuyant sur plusieurs morceaux du vitrail en même temps. Une porte en bois bien moins jolie que celle de l'entrée permet de descendre vers les bureaux de la brigade. Malgré sa simplicité elle est beaucoup plus résistante. A noter que les murs sont aussi très résistants. Une clé est nécessaire pour ouvrir la porte.
4) Cet escalier descend vers l'étage inférieur qui est en fait le premier étage du BCL.

Étage -1 :



L'étage inférieur est entièrement réservé au BCL. L'isolation sonore et la position de l'endroit permet de cacher au mieux le lieux malgré l'agitation qui y règne. Cette fourmilière est le plus habité de tout les locaux du BCL. C'est aussi l'endroit où l'on travaille le plus.
1) Cet escalier monte vers le rez de chaussée.
2) Le vestiaire n'est pas forcement un lieu pour se changer. Chacun a un casier où l'on met à la fois ses affaires personnels ainsi que le matériel que le BCL donne à chacun de ses employés. On offre à tout les gardiens de la paix un revolver avec des cartouches normales et en argent, une plaque de police, un uniforme fait pour les interventions et un livre où l'on apprend les bases du monde marginal. La seule personne à ne pas avoir de casier est le commissaire.
3) La salle où travaillent les gardiens de la paix. Elle est garnit de plusieurs bureaux (selon le nombre d'employé), de deux grandes armoires remplis de fournitures et deux autres armoires plus allongées où l'on met quelques dossiers. Derrière se trouve un tableau où trône l'emblème du BCL ainsi qu'un hommage à tout les gradés disparus ou morts en service.
4) La salle des gradés. Ici se côtoie les 2 ou 3 capitaines et le commandant. On y retrouve les mêmes armoires que dans la salle des gardiens de la paix avec un contenu légèrement différent comme les fiches de quelques races, des articles de presse ou la liste des employés. Au mur se trouve un énorme tableau en liège où l'on croise et recroise des informations avec des fils de couleurs sur des photos ou des articles de presse. Les bureaux sont placés de manière ce que chaque gradés puissent voir les autres.
5) Le bureau du Commissaire. Un seul bureau pour le chef de la brigade avec une armoire de chaque type renfermant pour la plupart des dossiers top secret, un porte manteau, une carte de Paris sur le mur avec des annotations et, derrière la chaise, un terrarium où vivent plusieurs mygales. Le Commissaire s'occupe régulièrement et seul de l'entretien de la cage et des animaux.
6) L'armurerie. Pour rendre les interventions plus rapide, cette salle a été placé au première étage contrairement à la place au deuxième étage qui lui était d'abord réservé. Elle possède un râtelier d'arme en tout genre (à feu, de poing, de chasse, lourde, lame, non létal etc), des armoires où l'on garde des équipements plus particuliers (collerettes contre les vampires, pieu etc) et d'autres avec du matériels d'entretien d'arme. Sur le mur est mis en évidence des armes beaucoup plus spécifique et des répliquas, non utilisable, de reliques entreposés aux archives (comme la croix de combat une arme en forme de croix chrétienne qui, d'un geste de main, permet de sortir trois lames (des trois bouts de la croix) transformant la croix chrétienne en épée). Une table est aussi présente avec une chaise.
7) Cet escalier descend vers le deuxième étage.

Étage -2 :



Cet autre étage du BCL offre un étage de loisir et de stockage pour les employés. C'est lors du temps de midi et du soir que ces locaux sont le plus occupés.
1) Cet escalier monte vers le premier étage.
2) La salle de repos. Elle est constituée d'une grande table ronde entourée de 6 chaises, d'un billard avec plusieurs queues en réserve et des billes, une petite bibliothèque, une petite armoire avec de quoi s'occuper (jeu de carte) ainsi qu'une théière et une cafetière.
3) La salle d’entraînement. Fait et conçu pour développer la force physique des policiers, ces derniers ne sont pas forcement des grands habitués de l'endroit. Seul quelques personnes le fréquentent et le lieu se voit souvent quasi vide. Pourtant on y trouve un petit stand de tir, des haltères, un ring, un sac de frappe, des poupées d’entraînements, un tapis et des casiers pleins de matériel (corde à sauter, munition pour arme, poids et haltères) .
4) Le laboratoire. Endroit conçu pour créer des décoctions contre les marginaux ou pour analyser des éléments, cette pièce est réservée au personne ayant un diplôme de chimie. On y trouve deux armoires avec des ingrédients plus ou moins étranges ainsi que des outils multiples, une table de travail remplis d'alambic et d'autres objets spécifiques, un petit bureau et une commode de métal rempli de dossiers, fiches ou de recettes.
5) La salle des archives. C'est dans ce lieu confiné qui sent la poussière que l'histoire et les connaissances du BCL sont rassemblés. De nombreuses bibliothèques sont répartis de part et d'autre de la pièce avec des livres sur les marginaux et des vieux dossiers. De plus trois coffres en métal scellés dont seul le Commissaire possède les clés renferment des reliques relatives aux marginaux uniques (armes, livres, grimoires de liés). Il y a aussi deux petites tables pour faire des recherches entourés par des piles de dossiers toujours, et sûrement jamais, rangés.
6) Cet escalier descend vers le troisième étage.

Étage -3 :



Le dernier étage, le troisième, est aussi nommé « l'étage de détention » . C'est là que de nombreux marginaux furent, sont ou seront emprisonnés ici jusqu'à ce qu'ils donnent une information utile ou qu'ils soient utiles à la ''science''. Ce sont des personnes spécialisés qui s'occupe de la détention et de la torture.
1) Cet escalier monte vers le deuxième étage.
2) Les 22 salles de détention. Elles sont très sommaire et dépourvu de lumière. Elles possèdent de quoi attacher les prisonniers récalcitrant et sont toutes de la même taille et un simple lit de paille. Les murs l'entourant sont blindés et très épais. La porte possède une serrurerie des plus sûr et résistante de l'époque. Il y a aussi une minuscule fenêtre que seule une personne extérieur peut ouvrir, pratique pour les geôliers afin de surveiller et de nourrir le prisonnier.
3) Les 2 salles de torture. Pièce redouté à la fois des geôliers et des prisonniers, elle a tout pour torturer quelqu'un. Au milieu on trouve un socle pour retenir verticalement la victime en lui serrant les poignées, les chevilles et le cou. Derrière ce trouve une paire menottes pendus au mur, pour une victime de plus. Il y a aussi une table pour poser quelques menus instruments. Une armoire remplie d'autres outils pour ''travailler''. Enfin on notera la présence d'un meuble en bois contenant un générateur électrique.
avatar
Valéry Clotilde
Admin

Messages : 46
Date d'inscription : 15/05/2016
Age : 18
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur http://grandbrocahotel.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum